Le 21 septembre, l'accord CETA est partiellement entré en vigueur plus tôt avec pour conséquence qu’une diminution ou une suppression des droits d’entrée pour quasi toutes les marchandises importées au Canada ou en UE est un fait réel