Le rapport annuel 2018 du SPF Finances est publié

date:
27 juin 2019

Le rapport annuel 2018 du SPF Finances fourmille de chiffres et d’explications quant à nos efforts pour remplir nos missions et obligations sociétales. Il est disponible sur www.2018.rapportannuel.finances.belgium.be.  Vu l’important volume de chiffres et d’informations à mettre en exergue, nous avons choisi une structure en quatre thèmes: 

Simplification et digitalisation 

Depuis quelques années, le SPF Finances s’oriente vers une prestation de service de plus en plus digitale pour faciliter les contacts entre les citoyens et notre administration.  

  • 55,58 % des baux ont été présentés par voie électronique (contre 45,17 % en 2017). 
  • 82,75 % des déclarations à l’impôt des personnes physiques ont été rentrées par voie électronique (contre 80,40 % en 2017). 
  • 1,5 million de visiteurs externes ont utilisé MyMinfin durant le second semestre 2018.
  • Nous avons recouvré plus rapidement 26 millions d’euros grâce à des techniques de nudging dans nos courriers (contre 25 millions en 2017). 

Prestation de service 

Au service des citoyens, le SPF Finances offre différents types de prestations : e-services, contacts en face à face (infocenters et bureaux), permanence téléphonique (Contact Center).  

  • Nos bureaux et infocenters ont totalisé 1,2 million de visites ; notre Contact Center a reçu 2,07 millions de demandes par téléphone et e-mail. 
  • 3.762 demandes d’intervention (contre 4.160 en 2017) pour un montant total de 27,29 millions d’euros ont été introduites au SECAL.  
  • Nous avons récolté environ 122,07 milliards de recettes (non) fiscales. 
  • 10,9 millions d’euros d’avoirs dormants (correspondant à 2.012 dossiers) ont été remboursés. 

Sécurité et lutte contre la fraude fiscale et non fiscale 

Le SPF Finances œuvre pour un traitement équitable des contribuables et lutte contre la fraude fiscale. La douane s’engage par ailleurs en faveur d'une société plus sécurisée, à travers la lutte contre le trafic de drogues et le terrorisme. 

  • Les vérifications des déclarations à l’impôt des personnes physiques et à l’impôt des sociétés ont rapporté 7,38 milliards d’euros de majoration de revenus (contre 8,74 milliards d’euros en 2017). 
  • L’Inspection spéciale des impôts a traité 1.661 dossiers en matière de lutte contre la fraude TVA et la fraude sur les impôts des revenus (contre 1.352 en 2017) pour un montant total d’un peu plus d’1 milliard d’euros. 
  • La douane a saisi 51 tonnes de cocaïne, 16,86 tonnes de cannabis et 4,5 tonnes d’héroïne et opiacés. 

Formations et recrutements 

Pour mener à bien notre mission et atteindre nos objectifs, nous devons disposer des ressources et compétences nécessaires. Le SPF Finances met l'accent sur une formation de base solide pour les nouveaux collaborateurs et une formation continue pour les collaborateurs déjà en service, afin qu’ils puissent s'adapter au contexte évolutif.  

  • Chaque collaborateur a suivi en moyenne 4,53 jours de formation et les douaniers, en particulier, 4,75 jours. 
  • 907 agents ont été recrutés dont 759 statutaires et 148 contrats Rosetta. 
  • 51 % des recrues ont rejoint des postes de niveau B (diplôme de bachelier). 

Les missions du SPF Finances sont par-dessus tout essentielles pour le fonctionnement du pays. Le SPF Finances veille à prélever les impôts de manière juste et dans les temps, ainsi qu'à percevoir et recouvrer les impôts correctement. Les agents luttent contre toute forme de fraude. Le SPF Finances assure la stabilité financière de l’État, la sécurité juridique des biens immobiliers ainsi que la sécurité économique et la sécurité des personnes. Et, enfin, il fournit une expertise et un soutien politiques… Telles sont les missions auxquelles nos 20.716 collaborateurs ont encore contribué en 2018. 

Retrouvez toutes les informations dans le rapport annuel 2018