Représentation au sein du Fonds Monétaire International

Site internet

www.imf.org

Groupe électif

  • Belgique
  • Arménie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Bulgarie
  • Croatie
  • Chypre
  • Géorgie
  • Israël
  • Luxembourg
  • Macédoine
  • Moldavie
  • Monténégro
  • Pays-Bas
  • Roumanie
  • Ukraine

Administrateur

Anthony DE LANNOY (BE)
tél. +1 202 623 4640
e-mail: adelannoy@imf.org

Conseiller

Dries COOLS (BE)
tél. +1 202 623 4591
e-mail : dcools@imf.org

Biographie ANTHONY DE LANNOY 

Anthony De Lannoy, administrateur au Fonds monétaire international (FMI) à Washington DC, a acquis une expérience solide dans les domaines des finances et de l’économie internationale. 

M. De Lannoy est devenu administrateur du FMI le 1er novembre 2016. En tant qu'un des 24 administrateurs, il représente les pays suivants : Arménie, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, Géorgie, Israël, Grand-Duché de Luxembourg, Macédoine du Nord, Moldavie, République du Monténégro, les Pays-Bas, la Roumanie et l’Ukraine.  

Entre novembre 2014 et octobre 2016, M. De Lannoy a travaillé au sein du Ministère belge des Finances, d'abord en tant que conseiller dans le secteur financier et, à partir d’avril 2015, en tant que directeur adjoint pour la politique économique et financière. À ce poste, il a dirigé une équipe de conseillers experts en matière de finances publiques, du secteur financier et de la politique économique internationale.  M. De Lannoy était également membre du comité stratégique de l’agence de la Dette belge et, entre avril 2015 et janvier 2016, il a également occupé le poste de rapporteur pour le groupe d'experts chargé d’établir un état des lieux approfondi du secteur financier belge. 

Avant de rejoindre l’équipe du ministre des Finances, M. De Lannoy a travaillé au sein de la Banque Nationale de Belgique dans le secteur de la politique prudentielle et de la stabilité financière.  

Entre octobre 2009 et avril 2014, M. De Lannoy a occupé le poste de conseiller de l’administrateur du FMI, d’abord dans l’ancienne constituante belge et ensuite dans l’actuelle constituante belgo-néerlandaise.  En poste au FMI, il a également effectué plusieurs missions PESF (Programme commun d'évaluation du secteur financier) et des missions au titre de l’article IV visant la Belgique.  

Avant de rejoindre le FMI, M. De Lannoy occupait le poste de conseiller en politique économique et financière internationale auprès du Vice-premier ministre belge et ministre des Finances de mars 2006 à août 2009. Ses responsabilités englobaient des matières liées à ECOFIN, le FMI, la Banque mondiale et autres banques de développement multilatérales. Entre juillet 2004 et mars 2006, M. De Lannoy a travaillé au sein du service de coopération internationale et de stabilité financière de la Banque Nationale de Belgique.

M. De Lannoy a commencé sa carrière au poste de conseiller en microfinance au sein de l’ONG belge Trias dans la République démocratique du Congo ainsi qu’au poste d’analyste de risque-pays et financier au sein du service d’analyse de risques internationaux de la banque KBC d’août 2000 à mars 2003, où il a collaboré à établir la réponse de la banque aux crises turques de fin 2000-début 2001.  

M. De Lannoy est titulaire d’un master en économie internationale de la KU Leuven et un master en économie appliquée de l’université d’Anvers.  

BIOGRAPHIE Dries Cools

Dries Cools est le conseiller belge au bureau de circonscription belgo-néerlandais du FMI. Avant d'occuper ce poste, Dries était conseiller en politique de réglementation bancaire à la Banque nationale de Belgique et, avant cela, conseiller auprès du ministre des affaires étrangères et du ministre des finances, spécialisé dans la réglementation économique et financière. Dries a commencé sa carrière en tant qu'associé dans les bureaux de Londres et de Bruxelles du cabinet d'avocats Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom. Dries est titulaire d'un master en droit de la KULeuven et de la Harvard Law School, ainsi que d'un master en philosophie de la KULeuven. Dries a des publications en philosophie politique et en réglementation prudentielle.