Institutions financières internationales et Nations Unies

  • Groupe de la Banque Mondiale

    MISSION

    Le Groupe de la Banque mondiale compte cinq institutions qui entretiennent des liens étroits, qui appartiennent toutes aux Etats-membres qui disposent du pouvoir de décision final.

    Chaque institution joue un rôle bien précis dans le cadre de la mission relative à la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations des pays en développement.

    L’expression “Groupe de la Banque mondiale” désigne l’ensemble de ces cinq institutions. L’expression “Banque mondiale” se rapporte précisément à deux de ces cinq institutions: la BIRD et l’AID.

    Les trois autres institutions sont la Société Financière Internationale (SFI), l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (AMGI) et le Centre International pour le Règlement des Différends relatifs aux Investissements (CIRDI).

    La reconstruction reste un axe important de l’action de la Banque, étant donné les besoins qui se posent dans les pays en développement et en transition qui cherchent à se rétablir à la suite de catastrophes naturelles ou de conflits.

    Mais le portefeuille de projets s’est élargi pour inclure des aspects tels que l’octroi de prêts dans les secteurs sociaux, la lutte contre la pauvreté, l’allégement de la dette ou la bonne gouvernance. Aujourd’hui, l’objectif à la Banque mondiale est la réduction de la pauvreté dans le contexte des “Objectifs du Millénaire pour le développement ” qui tend vers l’élimination de la pauvreté et la réalisation d’un développement durable.

    ORGANISATION

    La Banque mondiale ressemble à une coopérative, dans laquelle les actionnaires sont ses 184 pays membres.

    Les actionnaires sont représentés par un Conseil des Gouverneurs, qui est l’organe de décision suprême de la Banque mondiale.

    Les gouverneurs sont en général les Ministres des Finances ou du Développement des pays membres. Ils se réunissent une fois par an, à l’occasion des Assemblées Annuelles des Conseils des Gouverneurs du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds Monétaire International (FMI).

    Comme ils ne se réunissent qu’une fois par an, les gouverneurs délèguent certains aspects de leur mandat à 24 Administrateurs, qui sont en poste au siège de la Banque.

    RECOMMANDATIONS FORMULÉES PAR LE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT

    Le Comité du Développement (CD) est un forum de la Banque mondiale et du FMI qui favorise l’établissement d’un consensus, entre gouvernements, sur les questions touchant au développement.

    Le Comité a été créé en 1974. Le Comité a pour mission de donner aux Conseils des Gouverneurs de la Banque et du FMI des avis sur les grands problèmes de développement et sur les ressources financières requises pour permettre l’essor économique des pays en développement.

    LA BANQUE MONDIALE ET LA BELGIQUE

    La Belgique est un membre fondateur de la BIRD. La Belgique est aussi membre de l’AID (1964), la SFI (1956), l’AMGI (1992) et la CIRDI (1970).

    La Belgique partage sa représentation au Conseil avec 9 autres pays: l'Autriche, la Biélorussie, la République Tchèque, la Hongrie, le Kazakhstan, le Luxembourg, la Slovaquie, la Slovénie et la Turquie.

    Avec 1.84% des parts de la BIRD (en date du 30 juin, 2003), la Belgique détient 1.81% des votes.

    RÔLE QUESTIONS FINANCIÈRES INTERNATIONALES ET EUROPÉENNES (QFIE)

    Le service QFIE est le canal de communication officiel entre la Banque mondiale et les autorités belges. Elle:

    • aide le représentant belge auprès de l’institution pour assurer le suivi de la politique et des stratégies de l’institution;
    • prépare au nom du Ministre des Finances les dossiers qui lui sont soumis au titre de Gouverneur de l’institution;
    • participe activement à la préparation des Réunions Annuelles et des réunions biannuelles du CD;
    • dirige les discussions de la reconstitution de l’Association Internationale de Développement triannuelle.

    GROUPE DE LA BANQUE MONDIALE

    Date de création: le 1er juillet 1944 lors d’une conférence regroupant 44 pays à Bretton Woods, New Hampshire

    Institutions:

    • La Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD)
    • L’Association Internationale de Développement (AID)
    • Société Financière Internationale (SFI)
    • Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (AMGI) 
    • Centre International pour le Règlement des Différends relatifs aux Investissements (CIRDI)

    Membres: 184 pays

    Siège: Washington DC, plus de 100 bureaux de pays

    Personnel: Approximativement 10.000 employés

    CD: Au fil des ans, le Comité a fait usage de ce mandat en englobant les questions touchant au commerce et à l’environnement mondial, en plus de celles traditionnellement associées au développement. Le Comité se réunit deux fois par an; au printemps parallèlement au Comité Monétaire et Financier International, et en automne avant les Assemblées Annuelles de la Banque et du FMI. Le Comité compte 24 membres, qui ont généralement rang de Ministre des Finances ou du Développement.

    Liens

  • Banques Régionales de Développement

    CRÉATION ET OBJECTIFS

    A l'exception des institutions financières européennes, les banques de développement régionales en Afrique, en Asie et en Amérique ont été fondées par les pays de la région en question afin de favoriser le développement économique et social de leurs Etats membres.

    Elles ont ensuite ouvert leur capital aux pays industrialisés non régionaux. Dans le courant des années ’90, leur mandat a été étendu à la promotion du secteur privé, à la lutte contre la pauvreté et à la protection de l'environnement.

    Elles disposent d'un volet concessionnel qui fournit un financement à des conditions favorables aux pays pour lesquels l'accès aux ressources ordinaires en capital est trop onéreux .

    Ces institutions sont dirigées par un Conseil des Gouverneurs, un Président élu pour 5 ans et un Conseil d'administration.

    Rôle Questions Financières Internationales et Européennes (QFIE)

    Le service QFIE est le canal de communication officiel entre les banque réionales de développement et les autorités belges.
    Elle:

    • assure le suivi de la politique et des stratégies de l'institution et donne des instructions à ces sujets à l'administrateur qui la représente;
    • prépare pour le Ministre des Finances les dossiers qui sont soumis aux Gouverneurs;
    • participe activement à la réunion annuelle des Gouverneurs, aux réunions portant sur l'augmentation des ressources et aux réunions traitant de sujets ponctuels comme les initiatives concernant les allègements de dettes;
    • participe à toutes les réunions qui concernent l'institution et qui traitent des sujets régionaux qui pourraient avoir un impact sur les activités de l'institution.

    CAPITAL

    - Banque africaine de Développement(AfDB) :
      23,95 milliards DTS(*)
      Part belge = 0,641%

      Volet concessionnel:
      Fonds africain de Développement (AfDF):
      15 milliards DTS.
      Part belge = 1,55%

    - Banque européenne de Reconstruction et de Développement (EBRD):
      30 milliards EUR.
      Part belge = 2,28%

    - Banque asiatique de Développement (ADB): 54,2 milliards USD.
      Part belge = 0,34%

      Volet concessionnel:
      Fonds asiatique de Développement (ADF): 26,16 milliards USD.
      Part belge = 0,75%

    - Banque inter-américaine de Développement (IDB): 101 milliards USD.
      Part belge= 0,329%

      Volet concessionnel:
      Fonds pour Opérations Spéciales(FSO): 9,8 milliards USD.
      Part belge = 0,463%

      Filiale secteur privé:
      Société d'Investissement Inter-américaine (IIC): 700 millions USD.
      Part belge: 0,24%

    (*) Le Droit de Tirage Spécial (DTS) est l'unité de compte qui sert de référence pour les transactions du FMI et d'autres institutions financières internationales.

  • Groupes consultatifs

    Mission

    Les Groupes consultatifs jouent un rôle important dans l'évaluation de la politique macro-économique menée dans les pays concernés et de la politique et des résultats sur le plan de la lutte contre la pauvreté.

    Au sein des groupes consultatifs se déroule une concertation entre le pays concerné et la communauté internationale des donateurs.

    Les rencontres jouent également un rôle important sur le plan de la coordination de l'aide.

    Rôle Questions Financières Internationales et Européennes (QFIE)

    L'entité bilatérale coopération de l'administration QFIE coordonne l'implication de la Belgique aux Groupes consultatifs et y prend également part elle-même quand cela semble opportun.

    GROUPES CONSULTATIFS

    La Banque mondiale ou une banque de développement régionale organisent des Groupes Consultatifs pour un certain nombre de pays en voie de développement avec pour objectifs l'évaluation de la politique menée dans les pays concernés et la coordination de l'aide à ces pays.

  • Banque de Développement du Conseil de l'Europe (CEB)

    Mission

    La CEB dispose, au 31 décembre 2013, d'un capital souscrit de 5.472 millions d'euros (réparti entre 41 États membres). La participation belge est de 3,003 %.

    La CEB représente un instrument majeur de la politique de solidarité européenne, en vue d'aider ses 41 états membres à atteindre une croissance durable et équitable: elle participe ainsi au financement de projets sociaux, répond aux situations d'urgence et concourt ainsi à l'amélioration des conditions de vie des populations les moins favorisées.

    La CEB intervient sous forme de prêts (et non de subventions) dans ses 41 états membres afin de financer des projets répondant à un certain nombre de critères sectoriels, géographiques, sociaux et financiers définis dans le Statut et la Politique de prêt et de financement de projets de la Banque.

    La Belgique est un des six états fondateurs de la Banque (1956).

    Site Web: www.coebank.org

    Rôle Questions Financières Internationales et Européennes (QFIE)

    La Belgique est représentée à la CEB par Monsieur  Dirk VAN EECKHOUT, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, Représentant Permanent de la Belgique auprès du Conseil de l'Europe, Strasbourg (Conseil de direction) et par l'Administrateur de QFIE (Conseil d'administration).