Banques régionales de développement

Création et objectifs

A l'exception des institutions financières européennes, les banques de développement régionales en Afrique, en Asie et en Amérique ont été fondées par les pays de la région en question afin de favoriser le développement économique et social de leurs Etats membres.

Elles ont ensuite ouvert leur capital aux pays industrialisés non régionaux. Dans le courant des années ’90, leur mandat a été étendu à la promotion du secteur privé, à la lutte contre la pauvreté et à la protection de l'environnement.

Elles disposent d'un volet concessionnel qui fournit un financement à des conditions favorables aux pays pour lesquels l'accès aux ressources ordinaires en capital est trop onéreux .

Ces institutions sont dirigées par un Conseil des Gouverneurs, un Président élu pour 5 ans et un Conseil d'administration.

Rôle de l'administration QFIE

L'administration QFIE est le canal de communication officiel entre les banque réionales de développement et les autorités belges.
Elle:

  • assure le suivi de la politique et des stratégies de l'institution et donne des instructions à ces sujets à l'administrateur qui la représente;
  • prépare pour le Ministre des Finances les dossiers qui sont soumis aux Gouverneurs;
  • participe activement à la réunion annuelle des Gouverneurs, aux réunions portant sur l'augmentation des ressources et aux réunions traitant de sujets ponctuels comme les initiatives concernant les allègements de dettes;
  • participe à toutes les réunions qui concernent l'institution et qui traitent des sujets régionaux qui pourraient avoir un impact sur les activités de l'institution.

Capital

- Banque africaine de Développement(AfDB) :
  23,95 milliards DTS(*)
  Part belge = 0,641%

  Volet concessionnel:
  Fonds africain de Développement (AfDF):
  15 milliards DTS.
  Part belge = 1,55%

- Banque européenne de Reconstruction et de Développement (EBRD):
  30 milliards EUR.
  Part belge = 2,28%

- Banque asiatique de Développement (ADB): 54,2 milliards USD.
  Part belge = 0,34%

  Volet concessionnel:
  Fonds asiatique de Développement (ADF): 26,16 milliards USD.
  Part belge = 0,75%

- Banque inter-américaine de Développement (IDB): 101 milliards USD.
  Part belge= 0,329%

  Volet concessionnel:
  Fonds pour Opérations Spéciales(FSO): 9,8 milliards USD.
  Part belge = 0,463%

  Filiale secteur privé:
  Société d'Investissement Inter-américaine (IIC): 700 millions USD.
  Part belge: 0,24%

(*) Le Droit de Tirage Spécial (DTS) est l'unité de compte qui sert de référence pour les transactions du FMI et d'autres institutions financières internationales.