Attention : nous vous accueillons dorénavant dans tous nos bureaux uniquement sur rendez-vous.

Données ouvertes sur le patrimoine

L’Administration générale de la Documentation patrimoniale (AGDP) veut être pionnière dans le domaine des données ouvertes. Elle publie déjà de nombreux jeux de données ouverts sur le patrimoine belge. Mais elle a également élaboré une stratégie « open data » afin de :

  • distribuer encore plus de jeux de données ouverts au cours des prochaines années;
  • garantir un accès facile à ces ensembles de données en les distribuant par le biais de portails de données spéciaux.

Que sont exactement les données ouvertes ?

Les données ouvertes ou « open data » sont des données librement accessibles, par exemple collectées par le gouvernement. Chacun et chacune devraient pouvoir trouver ces données ouvertes facilement et les réutiliser (automatiquement ou non). Par conséquent, aucune restriction ou condition inutile ne peut être imposée.

L’AGDP dispose également de nombreuses données : elle dispose de riches informations sur les biens immobiliers et mobiliers. C’est une mine d’informations qui sera progressivement ouverte dans les années à venir.

Pourquoi ouvrir les données ?

L’AGDP est convaincue que l’ouverture des données gouvernementales est le meilleur moyen pour fournir aux citoyens, aux entreprises et aux administrations tierces les informations qu’elles souhaitent. Celles-ci seront en mesure de les utiliser, de les valoriser, et également d’y déceler des erreurs. Par-là, l’ouverture des données est vectrice :

  • de participation démocratique ;
  • de contrôle démocratique ;
  • d’innovation et de création économiques ;
  • d’amélioration de la qualité des données gérées par les administrations.

Elle profite donc à toute la société belge.