Quelles habitations

La Région Bruxelles-Capitale a supprimé la réduction d’impôt relative à l’isolation du toit depuis l’exercice 2017 (année des revenus 2016).

La Région flamande a également supprimé cette réduction d’impôt. Plus d’informations

Quelles sont les habitations visées ?

Quelles sont les habitations visées ?

L’habitation doit, au début des travaux, avoir été occupée depuis au moins 5 ans.

Il doit s'agir absolument d'une habitation, c'est-à-dire un immeuble (ou une partie d'immeuble) qui, de par sa nature, est normalement destiné à être habité par une ou plusieurs personnes (maison unifamiliale, appartement, studio,…).

Si une activité professionnelle y est exercée, il faut que l'immeuble garde sa nature d'habitation pour pouvoir bénéficier de la réduction d'impôt.

Les dépenses pour travaux d’isolation du toit qui se rapportent à la partie de l'habitation utilisée par le contribuable (propriétaire ou locataire) pour l'exercice de son activité professionnelle sont exclues de la réduction d'impôt dans la mesure où :

  • elles sont prises en considération à titre de frais professionnels
  • elles donnent droit à la déduction pour investissement

Attention !

Ne sont pas visés :

  • les chambres situées dans des bâtiments collectifs (cloîtres, cliniques, hôpitaux, hospices…)
  • les chambres d'étudiants
  • les chambres de travailleurs saisonniers
  • les immeubles (ou parties d'immeuble) qui de par leur nature, sont exclusivement professionnels (magasins, ateliers,…)

Remarque :

Certaines régions ont supprimé la réduction d’impôt, mais pour savoir quelle région est compétente, le lieu de l’habitation où les travaux sont effectués n’est pas déterminant.

Pour plus d’informations à ce sujet, voir les FAQ :