Revenus professionnels

Revenus professionnels

  • Qu’est-ce qu’un revenu professionnel ?

    Un revenu professionnel est constitué notamment des rémunérations (salaires, remboursement du trajet domicile-travail, avantages de toute nature…) et/ou des revenus de remplacement (pensions, prépensions, allocations de chômage, indemnités d’assurance-maladie…).

  • Comment puis-je connaître mon revenu professionnel à déclarer ?

    Entre début février et fin avril de l’année suivant celle pour laquelle vous avez reçu le revenu, votre employeur, ou l’organisation qui paie le revenu de remplacement, vous enverra une fiche avec les revenus que vous devez déclarer.

  • Comment dois-je mentionner mon revenu professionnel dans la déclaration d’impôt ?

    Vous mentionnez votre revenu professionnel dans le cadre IV de votre déclaration d’impôt. Votre fiche fiscale mentionne des codes et des montants. Vous reprenez ces montants aux mêmes codes dans votre déclaration.

    Si vous utilisez Tax-on-Web, vos revenus seront déjà pré-remplis. Votre employeur a en effet transmis par voie électronique vos fiches de salaires à l’administration.

  • Quels frais puis-je déduire de mon revenu professionnel ?

    Pour obtenir le revenu professionnel net imposable, il faut déduire vos « frais professionnels ». Deux méthodes sont possibles : le forfait légal ou les frais réels.

    Forfait légal

    Si vous ne mentionnez aucun frais dans votre déclaration, vous bénéficierez automatiquement du régime du forfait légal.  

    Pour l'exercice  2019 – revenus 2018 : 

    • Pour les travailleurs, le forfait légal est calculé à un pourcentage de 30 % des revenus professionnels, avec un maximum de 4.720 euros.
    • Pour les conjoints aidants, le forfait légal est calculé à un pourcentage de 5 % des revenus professionnels, avec un maximum de 4.150 euros.
    • Pour les dirigeants d’entreprise, le forfait légal est calculé à un pourcentage de 3 % des revenus professionnels, avec un maximum de 2.440 euros.

    Frais réels

    Si les frais que vous avez effectivement réalisés sont plus élevés que le montant forfaitaire, vous pouvez opter pour la déduction de vos frais réels. Vous devez cependant prouver que vous les avez effectivement réalisés et payés vous-même.

    Vous pouvez à cet effet  mentionner tous les frais que vous avez effectués pour obtenir vos revenus professionnels.

    Par exemple :

    • frais de déplacement domicile - lieu de travail
    • frais pour l’aménagement d’un bureau dans votre habitation
    • frais pour ordinateur, téléphone, et abonnement Internet que vous utilisez pour votre profession
    • frais pour l’achat de littérature professionnelle

    Attention !

    Si vous recevez de votre employeur une indemnité pour frais de transport, vous devez alors la déclarer dans votre déclaration aux codes 1254/2254. L’indemnité pour les transports en commun est totalement exonérée d’impôt. L’indemnité pour d’autres moyens de transport est exonérée à concurrence de 400 euros pour l'exercice d'imposition 2019 (et 410 euros pour l'exercice d'imposition 2020).

    Si vous déclarez vos frais réels, ces indemnités ne sont plus exonérées d’impôt. Elles deviennent alors imposables et sont ajoutées à vos revenus.

    Forfait légal ou frais réels ?

    Pour  connaître la meilleure option en ce qui vous concerne, vous pouvez faire une simulation via Tax-on-web ou Tax-calc.

  • Comment est imposé un avantage que je reçois de mon employeur (auto, gsm, laptop…) ?

    Si vous recevez de votre employeur un avantage gratuit ou à prix réduit en plus de votre salaire, vous devez dans la plupart des cas payer l’impôt sur la valeur de cet avantage.

    Plus d’information