2.1.10. IPM - Contrôle

  2015 2016 2017
FISC Adm. P Adm. PME Adm. GE FISC Adm. P Adm. PME Adm. GE FISC
Nombre de déclarations vérifiées Sélection centrale 2.920 20 2.588 150 2.758 29 2.755 203 2.987
Sélection locale 2.899 1 703 43 747 0 692 53 745
Total 5.819 21 3.291 193 3.505 29 3.447 256 3.732
Nombre de déclarations modifiées Sélection centrale 713 4 731 29 764 5 706 72 783
Sélection locale 1.052 1 324 28 353 0 325 42 367
Total 1.765 5 1.055 57 1.117 5 1.031 114 1.150
Pourcentage de déclarations modifiées Sélection centrale 24,42 % 20,00 % 28,25 % 19,33 % 27,70 % 17,24 % 25,63 % 35,47 % 26,21 %
Sélection locale 36,29 % 100,00 % 46,09 % 65,12 % 47,26 % 0 % 46,97 % 79,25 % 49,26 %
Total 30,33 % 23,81 % 32,06 % 29,53 % 31,87 % 17,24 % 29,91 % 44,53 % 30,81 %
Montant total des majorations de revenus (en euros) Sélection centrale 3.691.401 161.112 1.808.419 122.522 2.092.053 29.583 3.638.545 1.764.168 5.432.296
Sélection locale 12.137.808 0 1.259.363 6.217.863 7.477.225 0 2.561.334 2.161.839 4.723.173
Total 15.829.209 161.112 3.067.781 6.340.385 9.569.278 29.583 6.199.879 3.926.007 10.155.469
Montant moyen des majorations de revenus (en euros) Sélection centrale 5.177 40.278 2.474 4.225 2.738 5.917 5.154 24.502 6.938
Sélection locale 11.538 0 3.887 222.067 21.182 0 7.881 51.472 12.870
Total 8.968 32.222 2.908 111.235 8.567 5.917 6.013 34.439 8.831
Nombre de taxations d'office pour absence de déclaration Sélection centrale 2 0 3 0 3 0 4 1 5
Sélection locale 3 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 5 0 3 0 3 0 4 1 5
Montant total des majorations de revenus suite aux taxations d'office pour absence de déclaration (en euros) Sélection centrale 40 0 20.007 0 20.007 0 10.555 7.482 18.037
Sélection locale 89.062 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 89.103 0 20.007 0 20.007 0 10.555 7.482 18.037
Montant moyen des majorations de revenus suite aux taxations d'office pour absence de déclaration (en euros) Sélection centrale 20 0 6.669 0 6.669 0 2.639 7.482 3.607
Sélection locale 29.687 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 17.821 0 6.669 0 6.669 0 2.639 7.482 3.607
Nombre total de déclarations modifiées et de taxations d'office pour absence de déclaration Sélection centrale 715 4 734 29 767 5 710 73 788
Sélection locale 1.055 1 324 28 353 0 325 42 367
Total 1.770 5 1.058 57 1.120 5 1.035 115 1.155
Montant total des majorations de revenus suite aux modifications de déclarations et aux taxations d'office pour absence de déclaration (en euros) Sélection centrale 3.691.421 161.112 1.828.426 122.522 2.112.060 29.583 3.649.100 1.771.650 5.450.332
Sélection locale 12.167.496 0 1.259.363 6.217.863 7.477.225 0 2.561.334 2.161.839 4.723.173
Total 15.858.917 161.112 3.087.788 6.340.385 9.589.285 29.583 6.210.434 3.933.489 10.173.506
Montant moyen des majorations de revenus suite aux modifications de déclarations et aux taxations d'office pour absence de déclaration (en euros) Sélection centrale 5.163 40.278 2.491 4.225 2.754 5.917 5.140 24.269 6.917
Sélection locale 11.533 0 3.887 222.067 21.182 0 7.881 51.472 12.870
Total 8.960 32.222 2.919 111.235 8.562 5.917 6.000 34.204 8.808

Les contrôles de ce tableau portent sur une année civile et non sur un exercice d'imposition. Comme une mission de contrôle peut porter sur plusieurs exercices d'imposition, chaque déclaration contrôlée est ici comptabilisée.

Si la réduction du personnel a inévitablement eu un impact défavorable sur l’évolution du nombre de déclarations contrôlées. L’effet n’a toutefois pas été purement mécanique et de nombreuses autres variables que la diminution du personnel ont eu des effets tant positifs que négatifs. Tout d'abord, l'amélioration de la qualité de la sélection de dossiers a eu un impact positif sur leur productivité. D’autre part, le nombre de contrôles a notamment diminué grâce à :

  • l’augmentation de la compliance des contribuables ;
  • l’évolution des législations fiscales ;
  • la généralisation des décisions anticipées.

Cela n’a toutefois pas véritablement diminué la base imposable et/ou le montant des impôts perçus. L’augmentation de revenus déclarés spontanément/correctement ou la conclusion d’accords préalables limite par définition le nombre de déclarations qui devraient faire l’objet d’un redressement fiscal tout en assurant la stabilité des recettes fiscales.