2.1.19. TVA - Résultats consolidés des vérifications effectuées par les teams gestion et contrôle

  2015 2016 2017
FISC FISC Adm. P Adm. PME Adm. GE FISC
Nombre de vérifications effectuées en gestion 187.825 150.289 1.079 139.117 1.986 142.182
en contrôle 45.150 38.748 275 40.043 1.874 42.192
Total 232.975 189.037 1.354 179.160 3.860 184.374
Nombre de vérifications productives en gestion 180.461 148.887 1.078 138.759 1.986 141.823
en contrôle 25.107 22.459 164 23.974 958 25.096
Total 205.568 171.346 1.242 162.733 2.944 166.919
Pourcentage de vérifications productives en gestion 96,08 % 99,07 % 99,91 % 99,74 % 100,00 % 99,75 %
en contrôle 55,61 % 57,96 % 59,64 % 59,87 % 51,12 % 59,48 %
Total 88,24 % 90,64 % 91,73 % 90,83 % 76,27 % 90,53 %
Montant total des majorations du chiffre d'affaires (en euros) en gestion 0 0 0 0 0 0
en contrôle 199.377.552 208.111.783 1.461.497 265.942.731 36.274.081 303.678.309
Total 199.377.552 208.111.783 1.461.497 265.942.731 36.274.081 303.678.309
Montant moyen des majorations du chiffre d'affaires par vérification productive (en euros) en gestion 0 0 0 0 0 0
en contrôle 7.941 9.266 8.912 11.093 37.864 12.101
Total 970 1.215 1.177 1.634 12.321 1.819
Montant de la TVA mise en recouvrement (en euros) en gestion 725.227.729 691.665.326 3.283.980 605.817.746 63.426.530 672.528.257
en contrôle 196.138.375 160.996.907 517.296 183.634.299 64.552.494 248.704.089
Total 921.366.104 852.662.233 3.801.276 789.452.045 127.979.024 921.232.345
Montant moyen de la TVA mise en recouvrement par vérification productive (en euros) en gestion 4.019 4.646 3.046 4.366 31.937 4.742
en contrôle 7.812 7.168 3.154 7.660 67.383 9.910
Total 4.482 4.976 3.061 4.851 43.471 5.519

Ce tableau réunit les chiffres des tableaux 2.1.6 et 2.1.13.

Le nombre d'assujettis pour lesquels une vérification en gestion est nécessaire a diminué pour diverses raisons :

  • Le nombre de comptes spéciaux pour non-dépôt a diminué.
  • Le nombre d'amendes pour non-dépôt ou dépôt tardif du listing clients a diminué suite à une initiative législative ayant pour conséquence que les assujettis dispensés du dépôt de déclarations périodiques ne sont plus tenus d’introduire une déclaration néant.
  • Le nombre de déclarations avec anomalies a diminué grâce à une amélioration des règles de validation, tant au niveau de l'application front office Intervat qu'au niveau de l'application back office qui traite les déclarations déposées techniquement. Etant donné que le nombre de déclarations papier diminue également, ces améliorations ont un impact important.

De plus, l'amélioration de la qualité de la sélection de dossiers a eu un impact positif sur leur productivité.